Skip to main content

Protection des victimes en cours de procédure pénale

La protection des victimes est une préoccupation importante au sein du système judiciaire en Rhénanie-du-Nord-Westphalie. La position des victimes dans l'enquête et la procédure pénale a déjà fait l'objet d'améliorations dans le passé par l'adoption de nombreux amendements juridiques. Outre un renforcement des droits procéduraux et d'information, les victimes de crimes et délits peuvent bénéficier d'un accompagnement psychosocial dans le cadre du procès. Bien que les parquets et les tribunaux, de par leur statut légal, soient neutres à l'égard de toutes les parties impliquées dans la procédure et respectent la présomption d'innocence, de nombreuses dispositions légales stipulent que les personnes présumées victimes de crimes et de délits doivent être traitées à hauteur de leur besoin de protection respectif. Leurs besoins particuliers doivent être pris en compte. 

Besprechung zweier dunkler Silhouetten vor einer Glasfront mit Blick auf Bürogebäude im Hintergrund

Il peut s'agir, par exemple, de mettre à la disposition des témoins dans les tribunaux des salles d'attente spéciales afin qu'ils ne rencontrent pas l'accusé. Certains tribunaux disposent déjà de services d'aide aux témoins prenant grand soin des témoins pendant le procès. Dans certains cas, il est également possible d'interroger les victimes de la criminalité au préalable par vidéo, afin de leur éviter autant que possible de répéter leur témoignage plus tard. Les victimes peuvent également se joindre à la procédure pénale en se constituant partie civile dans le cas de certaines infractions et poursuivre la défense de leurs intérêts en vue d'un dédommagement. Des avocats sont disponibles pour aider les victimes en tant qu'avocats ou représentants d'une action parallèle. 

Un autre instrument est l'accompagnement psychosocial en cours de procès. Toutes les victimes de crimes peuvent en bénéficier. Il s'adresse en particulier aux mineurs blessés et aux témoins considérablement affectés par des crimes graves.

Dans de nombreux cas, les personnes blessées peuvent également, par «Plainte avec constitution de partie civile», faire déjà valoir en cours de procédure des demandes de dommages et intérêts ou de compensation pour le préjudice subi.

Les victimes peuvent se faire orienter auprès de la déléguée à la protection des victimes du Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, qui est l'interlocutrice pour toutes les victimes de délits et crimes en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, ou rechercher un centre info-conseil à proximité.

Trouver rapidement de l'aide
Le site web du ministère de la Justice fournit un large éventail d'informations sur la protection des victimes. On y explique également ce que sont une plainte avec constitution de partie civile et une action conjointe en partie civile..